>> ARCHIVESEn mars à l'Actée

LUMIÈRES DE FEMMES
de Patrick Grégoire par l’Héliotrope Théâtre

Après les trois derniers spectacles qui ont « fait complet » à chaque représentation, l’Actée-Théâtre comptera sans doute son 2000ème spectateur à l’occasion de l’accueil du 10ème spectacle de la saison 05-06 : LUMIÈRES DE FEMMES de Patrick Grégoire.

L’Héliotrope-Théâtre (ex Araignée II) reprend ce texte 10 ans après sa création avec pratiquement la même distribution, mais les comédiennes (Catherine Toussaint et Véronique Mangenot) ont mûri, le jeu s’est affiné, la mise en scène est devenue évanescente. Michel-Jean Thomas, le metteur en scène, utilise les chandelles, la transparence des voiles pour ajouter au trouble des sentiments. Les costumes rutilants de l’aristocratie du XVIIIème siècle parviendront-ils à contenir le désarroi intérieur, le feu des passions ?

Qu’on ne se trompe pas : si la pièce se déroule en plein « siècle des Lumières », elle n’en recèle pas moins des intrigues et des thèmes à la saveur très contemporaine.

La place de la femme dans la société, la complexité et l’ambiguïté des rapports hommes-femmes sont autant de portes d’entrée dans ce jeu des mots savoureux entre une comtesse, son futur époux (le Marquis, interprété par Rémi Barbier) et une comédienne invitée à lire des textes érotiques pendant leur repas de noces. Les futurs mariés, quant à eux, utiliseront des marionnettes pour jouer des extraits de la « Colonie » de Marivaux, comédie qui remet en cause les rapports de subordination dans la société, donc, dans le couple.
C’est un spectacle populaire, qui peut être pris comme un divertissement (durée 1h 15), mais ceux qui veulent se poser des questions sont également à même de le faire.

Matinée réservée aux groupes : Jeudi 9 mars à 15h 30.
Soirée tout public : JEUDI 9 mars à 20h 30

 

 

 

 

 

 



SI C’EST UN HOMME
de Primo Levi par Philippe Spillmann (Théâtre du Risorius)

Pour ceux qui n’auraient pas encore entendu ce texte majeur de Primo Levi, adapté pour la scène par Émile Herlic, témoignage poignant sur les camps de concentration nazis, ils pourront l’écouter ou le réécouter, dit par Philippe Spillmann du Théâtre du Risorius, seul en scène, le Samedi 25 mars, à 20h 30, à l’Actée-Théâtre.

Dans une mise en scène volontairement sobre et épurée de Michel-Jean Thomas, Philippe Spillmann nous livre cette parole avec cette simplicité qui fait naître l’émotion et permet la réflexion. Les lumières qui découpent l’espace, les musiques et quelques images vidéo nous plongent dans l’atroce réalité des camps.
C’est un acte citoyen, militant que de nous inciter à rester vigilants pour lutter contre toute idéologie qui peut, on l’a vu, faire des ravages incommensurables.

La parole de Primo Levi nous porte « la sinistre nouvelle de ce que l’homme a pu faire d’un autre homme ». Elle nous redit encore et encore : « N’oubliez pas que cela fut… »
Pour tous ceux qui souhaitent ne pas oublier…

Durée : 1h 20.
Deux matinées réservées aux scolaires les 23 et 24 mars à 14h 30.
Soirée tout public : SAMEDI 25 mars à 20h 30


Réservations au 03 82 24 58 41
ou par courriel : actee-theatre@orange.fr

contact | mentions légales | © L'Actée 2005-2008