>> ARCHIVESEn Novembre

> ÇA LE DÉSORDRE
Compagnie 4 Litres 12

Jeudi 16 et Vendredi 17 novembre à 20h 30

Mise en scène : Michel et Odile Massé
Lumières : Jean-Christophe Cunat
Avec : Michel Massé
Odile Massé
Mawen Noury
Mélanie Devoldere
Cédric Weber

Après plus de 10 ans d’absence de la scène longovicienne, 4 Litres 12 nous fait l’honneur, le plaisir et l’amitié d’enfin nous revenir. Animée depuis les origines par Michel et Odile Massé, cette compagnie dont la renommée est depuis longtemps internationale, a inventé une forme de comique inimité et d’ailleurs inimitable, et a su cultiver l’art du rire déjanté et perturbateur.
Dans Ça le désordre, on assiste aux tentatives d’un metteur en scène désireux de mettre de l’Ordre dans le spectacle qu’il crée sous nos yeux avec ses comédiens. Mais nous savons que les êtres humains sont depuis toujours rétifs à l’Ordre. Que les grandes tentatives (historiques) pour imposer un Ordre (nouveau ou pas) à un individu, un groupe, ou un peuple, un continent, se sont soldées le plus souvent, par des désordres désastreux.
Cette grande et dangereuse absurdité à vouloir tout ranger, dominer, régenter, organiser, à vouloir faire à tout prix avancer les choses, 4 Litres 12 nous la fait sentir sans beaucoup de mots, mais avec le génie comique irrésistible, propre à cette compagnie de Nancy.

Coproduction : 4 L 12, CCAM scène nationale de Vandoeuvre, Théâtre de la Balsamine de Bruxelles, soutien de l’ADAMI

ÇA LE DÉSORDRE est accueilli à l’Actée-Théâtre en partenariat avec la Ville de LONGWY

Durée : 1h 30

>>>>> Réservation : 03 82 24 58 41 ou actee-theatre@orange.fr <<<<<

 


> LE CARRÉ DES COSAQUES
La Maison Éphémère (Belgique)

Jeudi 30 novembre et Vendredi 1er décembre à 20h 30

Écriture : François Houart et Brigitte Baillieux
Interprétation : François Houart
Mise en scène Brigitte Baillieux
Lumières : Mathieu Houart
Scénographie : Jean Vangeebergen
Création sonore : Jean-Grégoire Mékhitarian

> télécharger le dossier présentant "Le Carré des Cosaques" (.doc, 32 ko)

François Houart est un comédien belge qui eut une enfance assez drôle. Dans la petite ville de Braine-le-Comte, en Belgique, ses parents tenaient une sorte d’asile, de home pour réfugiés politiques. Pour la plupart, ces réfugiés avaient fui la Révolution russe, pour la plupart ils étaient des Russes Blancs qui avaient fui les Rouges. François Houart a donc connu, tout petit, ces vieux messieurs qui, au temps des tzars étaient pour certains des personnages puissants, des aristocrates, des généraux parfois sanguinaires. Il a vu ses parents prendre soin de ces vieillards. Et le petit garçon qu’il était alors se fabriquait une mythologie à partir de ces exilés.
Son texte est traversé de souvenirs sensibles, tragiques ou amusants, d’images qui racontent cette enfance vécue au milieu de fantômes d’un autre temps.
« Voilà, écrit François Houart, que j’ai la prétention de faire un spectacle autobiographique et qui pourtant touche à l’universalité. Voilà que je convoque 40 fantômes sur le plateau pour prêter voix aux hommes sans voix, à ceux qui caracolaient à contresens de l’Histoire dans les grandes steppes du Don et du Kouban. »
Aujourd’hui tous ces compagnons étranges et fantomatiques de l’enfance de François Houart reposent dans le cimetière de Braine-le-Comte dans cet endroit oublié qu’on appelle « Le Carré des Cosaques »
LE CARRÉ DES COSAQUES sera donc joué par son auteur, François Houart, qui tient la gageure de faire vivre seul sur scène tous ces personnages de son enfance.
Spectacle original où un adulte retrouve avec l’humour que permet la distance du temps écoulé, la vision enfantine des êtres qui ont habité ses premières années.

>>>>> Réservation : 03 82 24 58 41 ou actee-theatre@orange.fr <<<<<


contact | mentions légales | © L'Actée 2005