>> ARCHIVESEn Avril à L'Actée…

les aveugles 1> Récital JACQUES BERTIN
accompagné au piano par Laurent Desmurs

Samedi 25 avril à 20h 30

Jacques Bertin, un homme qui chante
L'Actée innove : le Théâtre de Cosnes et Romain, après avoir fait une place à la danse, accueille Jacques Bertin, la chanson dans sa dimension la plus belle et la plus humaine.
Un récital de Jacques Bertin, c'est toujours un instant de magie. D'abord parce qu'il appartient à une espèce en voie de disparition. Imaginez un peu, un chanteur qui ne parle, ne chuchote ni ne hurle, mais qui chante vraiment, sobrement, avec une vraie voix, une vraie musique, des notes portées... Un récital Bertin c'est aussi, grâce à son pianiste Laurent Desmurs, un accompagnement parfaitement dosé, pas d'arrangements, pas de sauce, chaque note est au service des mots, de la poésie. Bertin chante assis. Ce n'est pas par obligation mais par choix, pour ne pas être obligé de meubler l'espace de gestes inutiles. Seules ses mains, quand elles ne sont pas accaparées par la guitare, viennent parfois soutenir les mots, comme on encouragerait délicatement un pigeon nouveau-né à s'envoler. Moments de rêve...
En 1966/67 Bertin a été remarqué dans un concours de chanson comme il en existait à l'époque. En ce temps où, à Salut les copains, on scandait "Biche O ma biche, lorsque tu soulignes au crayon noir tes jolis yeux", Bertin chantait pour ses potes de l'école de journalisme de Lille : "J'ai vu ses yeux, un bel étang de femme saule, perdu dans un espace étrange, le songe lointain des contrées..." Il n'avait pas vingt ans ! Immédiatement, Eddie Barclay en personne a voulu le recruter, mais le jeune homme -déjà très exigeant - a refusé. Un autre éditeur, plus discret et plus digne, a eu sa préférence et un premier 33 tours est sorti à la "Boite à musique"...obtenant d'emblée le grand prix de l'académie Charles Cros! Ceci dit, on ne refuse pas impunément les avances du show-biz et la vie d'artiste n'a pas été de tout repos, mais il a assumé ses choix opiniâtrement : quarante ans de corde raide au dessus des abîmes où l'époque se complait.
25 albums, avec au passage un nouveau grand prix de l'académie Charles Cros, témoignent aujourd'hui de l'accomplissement d'une oeuvre. Une oeuvre dans laquelle on n'entre pas comme dans un moulin mais, si on s'y laisse simplement porter, on n'en ressort plus jamais. Bertin se définit (comme Félix Leclerc auquel il a consacré une remarquable biographie) non comme un chanteur mais comme "un homme qui chante". Il y a là dedans toute l'intransigeance, toute la dignité de ce personnage qui n'a jamais trahi l'enfant, l'adolescent, le jeune homme qu'il a été et qui persiste toujours et toujours à remonter le courant.
Il y a quelques jours, sur un site de vidéos partagées, un jeune internaute remarquait que les chansons de Jacques Berlin "ne sont pas dans l'air du temps". Il a parfaitement raison, l'air pur, c'est tellement démodé !

Durée : 1 heure 30

Retrouvez Jacques BERTIN sur son site internet : http://velen.chez-alice.fr/bertin/

> Renseignements  : 03 82 24 58 41 ou actee-theatre@orange.fr <

contact | mentions légales | © L'Actée 2005-2008